Back from Africa

Back from Africa

I write after coming back from Africa – my tenth visit in two years to sub-Saharan Africa, because that region is crucial to Europe, to the Mediterranean, and to the security of our continent. Liberia, first, where I met with President Ellen Johnson Sirleaf – a Nobel Peace Prize laureate and the first woman to be elected as President of an African country – and I took part in the Summit of the Economic Community of West African States (Ecowas). This is a region where democracy is taking hold, with growing strength. This Community of States believes – as we Europeans do – that regional cooperation and integration are the best means to guarantee collective peace and security. We saw it in The Gambia, where the ECOWAS’ intervention allowed for a peaceful transition after the latest Presidential election. Here is my speech at the Summit (in English and French). The second stop of my visit was to Mali: a crucial country to the stability of the Sahel, North Africa and the Mediterranean, which is trying to recover from a civil war and to tackle the terrorist threat. The European Union provides a unique contribution to this region’s stability – and as a consequence, to our region’s stability: we mobilise humanitarian aid, but also incentives to private investments, a Trust Fund to address the causes that push men and women to leave their homes in the Sahel, and a fundamental support by our troops and security experts. I began with a visit to the two European missions – one civilian, one military – that are supporting the Malian armed and police forces as they take responsibility for their country’s security. I took part...

Discours au Comité de Suivi de l’Accord de Paix au Mali

Seul le discours prononcé fait foi Monsieur le Président, Monsieur le Haut Représentant, chers amis, Je voudrais d’abord en mon nom personnel, en celui de ma délégation et de l’Union européenne, souhaiter un Ramadan Karim à toutes et tous. Je suis ravie d’être ici avec vous, les acteurs clé de la paix au Mali. Et c’est un honneur pour moi de vous porter le message de l’Union Européenne : un message de soutien, et un message de responsabilité. La renaissance du Mali est possible, si nous tous travaillons, ensemble, pour un nouvel élan de paix. Ce pays est une terre de traditions anciennes et de grande vitalité culturelle. Jusqu’à peu, les trésors de Tombouctou attiraient des visiteurs du monde entier. La guerre civile et le terrorisme sont des fardeaux qui ont ralenti le Mali, et imposé d’énormes souffrances à tous les Maliens. Nous savons aussi que l’instabilité régionale a eu un impact négatif sur les événements au Mali. L’idéologie des terroristes n’a rien à voir avec les traditions culturelles et religieuses de ce pays. Ils ont aussi détruit “matériellement” ces traditions et vos trésors – un crime contre le peuple du Mali mais aussi contre un patrimoine de toute l’humanité. Pour faire face à la menace terroriste, la communauté internationale s’est engagée fermement aux côtés du peuple et des institutions du Mali. Les attaques de ces derniers jours sont une nouvelle tentative de créer des divisions parmi nous: notre réponse ne peut qu’être une unité renouvellée. Dans quelques instants, je vais annoncer un soutien encore plus important de l’Union européenne au processus de paix au Mali. Mais d’abord, permettez-moi...