Discours à l’Université d’Alger III, lors des célébrations des 30 ans d’Erasmus